Entretien avec Sébastien Vacher,
fondateur Conidia

 

Qu’est-ce qui différencie CONIDIA des autres laboratoires ?

C’est avant tout les micro-organismes sur lesquels nous travaillons qui nous différencient. En effet, tout en étant à même de travailler sur les bactéries, nous avons décidé de faire des moisissures notre spécialité. Le développement de celles-ci n’épargne aucun matériau et cela a de nombreuses conséquences allant de la modification des propriétés physiques et mécaniques des matériaux jusqu’au relargage de spores dans l’air avec un risque pour la santé humaine.

La deuxième différence Conidia repose sur notre méthode de travail qui implique une relation étroite avec le client du début à la fin du process. Chaque problématique est directement prise en charge par un spécialiste du domaine qui définit précisément les besoins du client. A partir de cet instant, soit la méthode est déjà en application chez Conidia soit elle est créée sur-mesure. Nous pouvons donc de manière naturelle basculer vers de la R&D pour traiter des sujets complexes et variés. Soulignons que pour l’analyse microbiologique nous travaillons avec des souches de micro-organismes qui sont soient issus des travaux du client (envoi d’échantillons, prélèvement sur place) soient connus pour interagir avec le produit (disponible dans notre souchothèque).

Finalement, les connaissances Conidia des interactions entre les moisissures et leur support sont régulièrement enrichies grâce à l’ensemble des travaux que nous menons.

 

La R&D est-elle un moteur de votre entreprise ?

La spécificité des travaux que nous menons sur les moisissures nous conduit régulièrement à combiner différents outils comme la microbiologie, l’analyse d’images ou encore la biologie moléculaire. Il s’agit de démarches innovantes qui s’insèrent dans une volonté de R&D. Le but étant de coller à la réalité industrielle et économique du client pour lui permettre d’acquérir un avantage concurrentiel. Ceci peut se concrétiser de 2 façons : en développant un outil ou une méthode qui sera ensuite intégré dans la structure du client ou en devenant son partenaire. Dans ce cas-là, une fois l’outil développé nous menons les études en interne pour le client.

Pour les scientifiques Conidia, à l’aspect stimulant des nouveaux projets s’ajoute partage et la diffusion de connaissances via des revues spécialisées ou technique par exemple.

  

Quelle est la plus-value pour le client ?

Les avantages pour le client sont multiples :

  • S’assurer que leur production respecte les normes existantes et à venir
  • Garantir dans le temps le comportement de leurs produits face aux moisissures
  • Soutenir  un processus de certification
  • Intégrer une nouvelle expertise qui fera gagner en crédibilité vis-à-vis de ses partenaires
  • Faire monter en gamme les produits et/ou services